Catégories
Visites

Seine et Marne, Provins : Plongeons dans l’histoire du prieuré Saint Ayoul, visite d’un monastère pas comme les autres !

Provins, cette cité médiévale devenue aujourd’hui patrimoine mondiale de l’Unseco, ne s’est pas construite en un jour ! Rappelons que Provins, c’est la seconde capitale du comté de Champagne après Troyes et une cité commerçante de 1er plan, de la moitié du XIème à la fin du XIIème siècle. Une histoire parsemée de stratégies fortes. Et qui ont rapidement porté leurs fruits.

Le prieuré Saint Ayoul, quel rôle a-t-il joué dans son expansion ? Dévoilons le mystère lié à la naissance de ce boum économique médiéval !

Et posons notre regard moderne sur la communauté du prieuré Saint Ayoul, les Bénédictins. Ces moines vivant en autonomie mais jamais complètement coupés du monde. Focus sur les traces des querelles restées célèbres entre Bénédictins et Séculiers !

Et parce que cet édifice historique vaut vraiment le détour, la ville de Provins a œuvré depuis les années 90 pour permettre à tous une immersion culturelle dans ce joyau du patrimoine.

Provins et son prieuré ou comment construire sa visibilité dans le monde chrétien du Xème siècle

Avant d’entrer dans le détail du process d’une stratégie marketing du monde médiéval, faisons un bref topo sur cette société et les usages de ce temps. Rappelons d’abord que les habitants de France sont fervents chrétiens, attachés à leur terre et soumis au pouvoir d’un Grand. Qu’il soit comte, vicomte, prince … ou bien sûr roi.

Dans cette grande majorité d’illettrés, le meilleur moyen de communiquer à cette époque est le fameux « Bouche à Oreille ». La communauté des Clercs l’a bien compris. Conscients de leur pouvoir d’influenceurs, certains vont même sortir du lot, grâce à des prédications d’une qualité exceptionnelle. Et pour mieux fidéliser leur communauté, la possession réelle ou supposée d’une relique de Saint devient une arme d’attraction massive.

Avec les reliques de Saint Ayoul, le prieuré attire de plus en plus de pèlerins. Aujourd’hui comme hier, le dicton « le voyage forme la jeunesse » garde tout son sens. Au Moyen-Âge, c’est sous la forme du pèlerinage que l’on voyage. Comme tout visiteur, le pèlerin vient avec ses besoins. Se loger, s’alimenter, se divertir … Démarrage donc d’une économie soutenue par le comte Thibault Ier de Champagne. Au milieu du XI siècle, il fait construire un ensemble architectural composé d’une paroisse et d’un prieuré.

Provins (Île-de-France), place du Châtel – La Croix des Changes appelée aussi Croix des Edits (XIIIe siècle), car c’était le lieu des transactions de monnaie lors des foires de Champagne et des proclamations des édits du comte, puis du roi.

Et comme Provins bénéficie à l’époque d’une position géographique enviable, elle devient une cité carrefour entre les territoires du Nord producteurs de laine et les cités marchandes du Nord de l’Italie. Les 2 foires provinoises sont rapidement un passage obligé pour qui veut investir dans l’économie du textile !

Essor économique de la cité, oui ! Apparemment pas suffisant pour garantir la paix de l’âme au sein des communautés religieuses.

Focus sur les « Querelles devenues célèbres » au prieuré Saint Ayoul de Provins

Abélard, moine fugitif, se réfugie au prieuré Saint Ayoul de Provins

Abélard, moine bénédictin, reconnu comme l’un des théologiens les plus doués en son temps, a marqué les esprits par son passage à Provins. Véritable idole, recherché par une communauté estudiantine de plus en plus nombreuse, le moine Abélard a surtout marqué la postérité par son histoire d’amour. Avec Héloïse, leur relation d’abord illicite va défrayer la chronique parisienne. Passion du corps et de l’esprit qui se termine par la bassesse d’actes criminels. Bien que marié à Héloïse, Abélard subira la loi du talion et une infamante émasculation.

Melun, deux statues d’Héloïse et Abélard, une représentation volontairement universelle devant la médiathèque Astrolabe. Astrolabe, le prénom de leur fils, fruit d’un amour hors normes.

Revenons aux raisons qui vers 1124 le poussent à fuir la capitale et la basilique Saint Denis. Plus qu’un différend sur l’interprétation des textes bibliques, il s’agit de lutte d’influences entre lui et Adam, moine prédicateur et abbé de Saint Denis, celui qui « murmurait dans les oreilles du monarque capétien, Henri VI le Gros ». Pour se protéger, Abélard choisit Provins et l’hospitalité de son puissant comte Thibault II de Champagne.

 Voici un extrait de Historia calamitatum de P. Abélard dans lequel il évoque cet épisode de sa vie.

« Le comte lui même m’était un peu connu ; il n’ignorait pas mes malheurs et il y compatissait pleinement. Je séjournai d’abord au château de Provins, dans la dépendance d’un monastère de Troyes ; j’avais été autrefois en relation avec le prieur, et il m’aimait beaucoup : il me reçut avec joie et m’entoura de toutes sortes d’attentions.«  

Rue ABEILARD, à PROVINS, hommage au passage du fameux moine.

Dans cette première querelle, le prieuré est un lieu refuge pour l’un des leurs. Les choses se gâtent dans le 2ème cas !

Quand querelles intestines mènent au mur

Mur de séparation de 1527 entre la paroisse et le prieuré Saint Ayoul

Comme je l’ai écrit plus haut, le prieuré Saint Ayoul accueille 2 communautés, les Bénédictins et les Séculiers. Ces derniers animent la vie des membres de la paroisse. Et pendant des siècles, la tension est palpable entre les deux clans. Rivalités intestines !

En 1527, la séparation est donc consommée. Manifeste encore aujourd’hui dans l’agencement des espaces. Un prieuré séparé en deux parties. La paroisse conserve la nef et les bas-côtés. Le chevet restera lui au prieuré. Un mur est élevé entre les deux.

Visiter le prieuré de Provins : c’est possible depuis juin 2019

Curieux d’histoire et de patrimoine, pour apprécier les Belles Choses, mieux vaut savoir attendre !

Armée de patience, la commune de Provins, a œuvré sans répits pour la rénovation du prieuré Saint Ayoul. Il n’en fallait pas moins pour illuminer ce joyau du patrimoine de l’histoire chrétienne.

En 1994, après avoir acquis l’ancien quartier de cavalerie, propriété de l’Etat depuis 1826, Provins lance une étude préalable à la restauration du chevet.

Provins : Restauration ensemble monastique Saint Ayoul

Et de 1996 à 1998, c’est une collaboration avec les archéologues qu’entame la ville au patrimoine classé par l’Unesco. Evidemment, les objectifs sont primordiaux et font avancer la compréhension de l’histoire de la cité:

  • déterminer au sein de l’église une chronologie du bâti, des occupations dans le bras sud du transept et dans le cimetière.
  • fouiller des sépultures, connaître la densité et la chronologie…

Mark Guillon, responsable de l’opération « Fouille programmée » en 1998 communique les découvertes liées au site dans l’article ci-dessous:

Depuis 2003, la commune de Provins multiplie les restaurations des différents éléments. Avec ce plan en image de l’édifice, ce sera plus simple pour t’en parler.

Plan général du Prieuré Saint Ayoul de Provins

Si tu n’as pas encore acheté ton billet en ligne, démarre ta visite par le 1er bureau à droite de l’entrée. Tu seras accueilli par l’un des représentants de l’office de tourisme de Provins.

Ton billet en poche, tu as le choix. Soit poursuivre en solo avec ton guide audio ou rejoindre un groupe chapeauté par les infos riches et perspicaces du guide, hors période Covid bien sûr.

Voici un petit tour d’horizon des pièces précieuses de ce monument.

Le Cloître

Provins, Jardin et cloître du prieuré Saint Ayoul

Petit écrin de verdure dans l’enceinte du prieuré auquel on accède au n°1 de la cours des Bénédictins. Cet espace te projettera directement dans les préoccupations quotidiennes des moines à la tunique noire. Potager, jardiner, prier rythment le quotidien monastique.

La salle capitulaire

Prieuré Saint Ayoul de Provins, la salle des Chapitres

On t’a peut-être rembarrer un jour en te disant :  » Toi, tu n’as pas voix aux chapitres » équivalent à « tu n’as pas ton mot à dire ». Et bien , cette expression un peu désuète aujourd’hui, nous la devons à l’organisation pyramidale du système monastique. Chez les moines réguliers, seuls certains ont le privilège de se réunir dans la salle des chapitres et prendre part aux décisions qui concernent la communauté.

La chapelle des Bénédictins et ses fameux vitraux

Prieuré Saint Ayoul, Vitraux de la chapelle des Bénédictins

Tous les vitraux de l’édifice historique ont été récrés en 2016 par l’artiste Udo Zembok et les Ateliers Loire, un magnifique ouvrage, signature d’un passionné.

Des strates témoignant des différents étagements selon les siècles, la hauteur sous plafond lorsqu’on pénètre dans la chapelle des Bénédictins, WAAAA ! Loin des clichés sur le Moyen-Age sombre et poussiéreux, redécouvre les illustrations colorées, vestiges d’un art médiéval très vivant…

Tant de témoins éloquents. Je te laisse donc à ton appareil photos, bien décidé à peupler ton imaginaire médiéval !

Bonne Culti-Visite au Prieuré de Provins👌

Clique sur ce lien Provins.net pour vérifier les horaires, tarifs…

Article qui peut te plaire :

Provins : Comment visiter la cité médiévale pendant les vacances ?

Mon blog est gratuit, non sponsorisé ! Alors si cet article t’a plu, tu peux :

👣Suivre Histoires près de Soi sur ma page Facebook

📬Recevoir ma Newsletter en t’inscrivant ci-dessous:

Retour vers la page Accueil

Par Histoires près de Soi

Rendre hommage à la beauté qui m'entoure, objectif recherché avec mon blog Histoires près de Soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s